header-object 1
 
.

Le 6 Février 2014 à 19h30

 

PROJECTION DU FILM DOCUMENTAIRE

«I Like Music. Alexis Weissenberg»


 

Itinéraire d’Alexis Weissenberg, le grand pianiste du charisme «grand public» de la seconde moitié du XXe siècle.

De Lugano, où il a résidé, à Paris, où il a vécu longtemps, sans oublier Sofia, où on le voit revisiter sa maison.

Film documentaire. Coproduction de la Télévision nationale de Bulgarie et la Télévision de la Suisse. 1h30’ 2000.

Réalisateurs: Mando Bernardinillo et Osvaldo Tritten

 

 

 

Alexis WEISSENBERG naît dans une famille juive à Sofia en 1929. Il débute le piano à l’âge de trois ans avec Pancho Vladiguerov. À huit ans, il donne son premier concert et débute une carrière en Turquie, en Égypte, en Palestine et en Afrique du Sud. En 1946 et 1947 il travaille à New York à la Julliard School avec Olga Samaroff. En 1947 il est lauréat du prestigieux Concours International Leventritt, et fait ses débuts à Carnegie Hall avec l’Orchestre Philharmonique de New York dirigé par George Szell et l'Orchestre de Philadelphia sous la direction d'Eugène Ormandy. En 1965, un film avant-gardiste signé Åke Falck, assistant de Bergman, saisit Weissenberg, à Stockholm, dans les trois mouvements de Petrushka de Stravinsky. La version est saisissante. Von Karajan, subjugué par le pianiste, l’invite immédiatement à se produire avec sa Philharmonie de Berlin. En 1966, après quelques années de recul par rapport aux grandes scènes internationales, Weissenberg fait une rentrée très remarquée à Paris en 1966 puis à New York avec l'Orchestre Philharmonique; la même année, il donne le Premier Concerto de Tchaïkovski à Berlin sous la direction de Herbert von Karajan, qui disait de lui qu’il était « un des meilleurs pianistes de notre temps ». Sa carrière internationale le mène en Amérique Centrale, en Amérique du Sud, en Israël, en Afrique, aux États-Unis et en Europe (Paris, Vienne, Madrid, Milan). Alexis Weissenberg a également enseigné et donné des masters classes dans le monde entier. Il a fondé la Alexis Weissenberg’s Piano Master Class à Engelberg (Suisse), où il a accueilli de nombreux pianistes de la nouvelle génération comme Kirill Gerstein, Simon Mulligan, Nazzareno Carusi, Cédric Tiberghien, Ido Bar Shai, François Weigel. Souffrant de Parkinson, le pianiste français d’origine bulgare est décédé à l’âge de 82 ans dans sa maison de Lugano en Suisse. Technicien hors pair et homme de communication, il aimait offrir le répertoire classique au plus grand nombre. Grand pianiste et homme d'une vive intelligence. Un talent qui côtoiera les plus grandes baguettes comme William Steinberg, Georges Szell, Sergiu Celibidache, Eugène Ormandy, Victor de Sabata, Lorin Maazel, Claudio Abbado, Stanislaw Skrowaczewski, Seiji Ozawa, Leonard Bernstein, Georges Prêtre, Herbert von Karajan, Carlo Maria Giulini ou bien encore Georg Solti. A son répertoire, Beethoven, Brahms, Debussy, Schumann, Tchaïkovski et Liszt notamment, mais aussi Chopin, Rachmaninov et Bach.


Inscription à la newsletter

Anti Spam question: Quel est le nom de la capitale de Bulgarie?
Nom, Prénom :
Email:

eunic-logo-110x150.png

 22b0b1_859ddd120c3f4e718f6878e4b36d01a6.png

 logo_offi.gif

Téléchargez le programme ici:

JOURS FÉRIÉS 2018 :

 

Le 1 janvier

Le 3 et le 5 mars

Le 6 et le 9 avril

Le 1, le 6, le 7 et le 24 mai

Le 6, le 22 et le 24 septembre

Le 24, le 25 et le 26 décembre 

fblogo4
 

Copyright © 2015. All Rights Reserved.

Designed by: ALEXANDRE IVANOV