header-object 1
 
.

SOIRÉE LITTÉRAIRE AVEC LES VINGT-DEUX RÉCITS DU RECUEIL « LA VALISE DE MON FRÈRE. HISTOIRES DE ROUTE »

 

 

La soirée se déroulera en bulgare
Le comédien GUERASSIM DICHLIEV et l'éditrice NEVENA DICHLIEVA-KRASTEVA présente l'évènement de l'été littéraire 2015 le recueil „La valise image5kufde mon frère. Histoires de route“.
Nous allons essayer de répondre aux questions suivantes:
Quelle langue utilisent nos enfants pour se chamailler?
Quels sont les lieux où l'on "retourne" et ceux où l'on est "rentré chez soi"?
Le sens du mot „émigration“ a-t-il changé?
Qu'avons-nous sacrifié pour partir et qu'aurions-nous sacrifié pour rester?
Le recueil „La valise de mon frère “ comprend vingt-deux récits portant sur le sens actuel du mot "émigration" et sur la route. On y parle de la langue qui nous fait nous sentir chez soi, des valises que nous trimballons d'une ville à l'autre ou d'un pays à l'autre. Un livre sur l'émigration physique et celle de l'âme, sur les passeports et les frontières. Dans ce recueil on trouve des œuvres d'auteurs bulgares connus comme Gueorgui Gospodinov, Yavor Gardev, Ivo Ivanov, Kapka Kassabova, ainsi que d'auteurs moins connus en Bulgarie dont les mots nous touchent, dont les confidences intimes nous ébranlent.
Les auteurs ont des sensibilités et des destins variés, mais ils nous parlent de la voie qu'ils ont choisie, ils ouvrent leur valise. Ils ne sont pas uniquement Bulgares, pas uniquement écrivains et pas uniquement émigrants de longue date.
Les auteurs de ce livre sont traducteurs, scénaristes, dramaturges, cinéastes, acteurs, journalistes, photographes. Des Bulgares qui vivent aux quatre coins du monde, un Maltais qui vit en Belgique, un Iranien basé au Canada, un Indien né au Royaume-Uni, une Vietnamienne qui parle le image4bulgare mieux que personne et qui vit à Barcelone.
Le titre du recueil est un clin d'œil au spectacle de Guerassim Dichliev „Le monologue à la valise“, spectacle de mime sur son voyage de Svilengrad à Paris.
Les Editions ICU ont été fondées en 2010. Elles publient des œuvres qui ont pour thème la patrie, les racines, l'identité, l'interaction entre les cultures.
Nevena Dichlieva-Krasteva est traductrice d'œuvres littéraires de l'anglais vers le bulgare. Elle est la propriétaire des éditions ICU. Elle a fait ses études à l'Université de Sofia et à la Nouvelle université bulgare. Elle a traduit plus de 40 livres anglophones d'auteurs contemporains comme Philippe Roth, Jeoffrey Eugenides, Zadie Smith, Rana Dasgupta, Chris Cleave, Pierre Mejlac. Sa traduction des „Créateurs de mémoire“ de Geoffrey Moore a obtenu le prix spécial „Krastan Diankov“, inauguré par la fondation „Elisabeth Kostova“. Elle vit à Sofia, mais elle se sent chez soi dans la maison de son enfance à Botevgrad.
Entrée gratuite. Le 9 mars à 19h00. L'évènement se déroule en bulgare

 

Soirée littéraire le 9 mars à 19h00. Entrée libre à la limite des places disponibles
La soirée se déroulera en bulgare

Inscription à la newsletter

Anti Spam question: Quel est le nom de la capitale de Bulgarie?
Nom, Prénom :
Email:

eunic-logo-110x150.png

 22b0b1_859ddd120c3f4e718f6878e4b36d01a6.png

 logo_offi.gif

Téléchargez le programme ici:

JOURS FÉRIÉS 2018 :

 

Le 1 janvier

Le 3 et le 5 mars

Le 6 et le 9 avril

Le 1, le 6, le 7 et le 24 mai

Le 6, le 22 et le 24 septembre

Le 24, le 25 et le 26 décembre 

fblogo4
 

Copyright © 2015. All Rights Reserved.

Designed by: ALEXANDRE IVANOV