SEPTEMBRE 2012


29 Septembre, 16h00

 

PROJECTION DU FILM DOCUMENTAIRE 27min 15’

 

« Sofia – l’histoire de l’Europe»

Lieu de la projection : Institut hongrois, 92 rue Bonaparte, 75006 Paris

 

Producteur et réalisateur : Stepan Polyakov

Caméraman : Stefan Kutsarov, Nikola Barbov

 

 

Dans le cadre de la semaine des cultures étrangères, le FICEP vous invite à un cycle de projections sur « la vie urbaine et l’architecture » qui se déroulera du 27 au 29 septembre à l’Institut hongrois. Une dizaine de courts métrages, fictions, documentaires sont au programme. Avec l’aimable partenariat de la Municipalité de Sofia, l’Institut culturel bulgare participera avec le film documentaire «Sofia - l’histoire de l’Europe.

Le film documentaire «Sofia - l’histoire de l’Europe» présente l’architecture et le patrimoine d’une des plus vieilles villes européennes – Sofia - la capitale de la Bulgarie.

Terry Randall est un anglais qui vit à Sofia pendant environ une décennie. Il invite son ami Merete Baun du Danemark et l'emmène autour des monuments de la ville - des monuments du patrimoine architectural construits lors de différents époques de l’histoire millénaire de Sofia, conservés pendant les années et devenus aujourd’hui significatifs pour la ville et sa vie urbaine.

En traduction du Grec Sofia signifie «Sagesse de Dieu». A l’époque de l’empereur Constantin Sofia est appelée Serdica et à l’époque du Moyen Age – Sretetz. La ville est capitale de la Bulgarie depuis la fin du 19 siècle.

Avec la participation de Terry Randall et Merete Kruse Baun, de d-r Todor Chobanov, l’architecte général de Sofia- Pétar Dikov et père Tochko Kazakin.

 

 

 

Sofia. Le Théâtre national Ivan Vazov

 

Lieu de la projection : Institut hongrois

92 rue Bonaparte, 75006 Paris

www.instituthongrois.com

 

27 Septembre 20h30

 

PROJECTION DU FILM 1h 28’

 

« Shelter »

 

Grand Prix 2011 du 13e Festival du Cinéma Européen en Essonne

 

En présence du directeur Dragomir SHOLEV

Producteur Rossitsa VALKANOVA (Klas Film, Bulgarie)


Dragomir Sholev

 

Synposis : Occupés à zapper face à leur télévision, à préparer des conserves ou à parler politique, les parents de Rado, jeune ado de 12 ans, n’ont pas vu leur fils grandir. Le père, entraineur de watr-polo, pense qu’il a été et est toujours un bon père. Aussi, il ne comprend pas que son fils se mette à trainer avec les punks du quartier…

Né en 1977. Dragomir Sholev est diplômé de l’Académie Nationale de Théâtre et de Cinéma. Assistant sur de nombreux longs métrages et vidéo-clips, il se lance en 2002 dans la réalisation de ses propres films. En 2010, il signe Shelter, son premier long métrage, qui a remporté le Prix de la mise en scène au Festival de Bratislava en 2010.

Shelter a obtenu le Grand Prix du Jury du 13e Festival du Cinéma Européen en Essonne en novembre 2011. Le festival a décidé de soutenir sa diffusion en le programmant dans l’Essonne, et en organisant une avant-première parisienne exceptionnelle à l’Institut Culturel Bulgare, en présence du réalisateur.

 

Créée en 1996 à l’initiative de directeurs de salles de cinéma, Cinessonne est aujourd’hui l’Association des cinémas Art et Essai du département de l’Essonne. 14 salles de cinémas publiques sont réunies au sein de l’association et travaillent en réseau tout au long de l’année. C’est chaque année une fréquentation de plus de 500 000 spectateurs. Mais c’est aussi l’organisation et la tenue chaque année du Festival du Cinéma Européen en Essonne, fenêtre inédite sur le cinéma et la création européenne, pour les petits et les grands.

 

 

26 Septembre de 18h00 à 20h00

29 Septembre de 10h00 à 12h00

 

Journées «Portes ouvertes»

A la découverte de la langue bulgare

 

Lors des journées européennes des langues à Paris, l’Institut Culturel Bulgare sera heureux d’accueillir tous ceux qui désirent apprendre la langue bulgare

LE MERCREDI 26 SEPTEMBRE 2012, 18h00-20h00

et

LE SAMEDI 29 SEPTEMBRE 2012, 10h00 - 12h00

 

 

 

L’Institut Culturel Bulgare a le plaisir de vous inviter aux Journées « Portes Ouvertes »  et à rencontrer l’équipe pédagogique des cours de langue et civilisation bulgare. Nos enseignants seront ravis de vous présenter leurs méthodes d’enseignement et de répondre à vos questions.

Un test de positionnement gracieusement mis à votre disposition permettra de situer votre niveau de maîtrise de la langue bulgare ainsi qu’un brunch Découverte de spécialités culinaires bulgares vous sera offert.

Cette année, la reprise des cours aura lieu le mercredi 3 octobre à 18h00 septembre 2012 et le samedi 6 octobre 2012 à l’Institut Culturel Bulgare – 28, rue la Boëtie, Paris 75008.

Nos enseignants, diplômés de l’enseignement supérieur, spécialisés dans l’enseignement du bulgare langue étrangère et chevronnés, utilisent des méthodes pédagogiques de référence, performantes et requises par les objectifs afin d’obtenir les meilleurs résultats.

Faisant l’objet d’une tradition qui se perpétue, les cours de langue et civilisation bulgare se déroulent dans une ambiance conviviale, au milieu des tableaux de peintres bulgares, et sont associés au nombre de soirées musicales, cinématographiques et littéraires, à la rencontre des musiciens, des cinéastes et des écrivains bulgares. Ainsi avez-vous la possibilité de vous imprégner de la culture millénaire de la Bulgarie.

« Le pays des Roses », ce surnom empreint de poésie renvoie de la beauté et de la lumière sur la Bulgarie, sur son histoire millénaire, engendrant un patrimoine historique et culturel extraordinaire qui impressionne, sur le pays où la littérature et la culture françaises sont en honneur et sur un peuple chaleureux et ouvert sur le monde.

Connaître la Bulgarie à travers sa langue et sa culture, c’est faire connaissance et dialoguer avec des gens attachants, connaître une culture captivante.

L’Institut Culturel Bulgare à Paris est aussi un Centre d’Examen agrée par le Département de Formation Linguistique auprès de l’Université Saint-Clément d’Ohrid de Sofia. Il vous offre la possibilité de passer : le DELB (Diplôme d’Etudes de Langue Bulgare), harmonisé sur l’échelle de 6 niveaux ( A1 , A2, B1, B2, C1 et C2) du Cadre européen commun de référence pour les langues. Les candidats admis recevront un diplôme de langue, délivré par la plus ancienne et prestigieuse Université en Bulgarie – Sant-Clément d’Ohrid de Sofia.

 

 

 

Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir. www.ccbulgarie.com

 


Le 20 Septembre 19h00

 

PRESENTATION DU LIVRE

 

DU PHOTOGRAPHE BULGARE

 

Nikola Mihov « Forget Your Past »

 

En présence de l’auteur

 

 

Le Monument Buzludja

 

Le livre „Forget Your Past” présente le sort des monuments de l'époque communiste en Bulgarie – de leur construction à nos jours. Il comprend 34 photos et des informations détaillées recueillies par l'auteur pendant plus de trois ans.

Le titre du livre est calqué sur l'inscription „Forget your past” taguée par un inconnu à l'entrée du Monument du parti communiste bulgare érigé sur le sommet Buzludja dans la Stara planina, un exemple du sort des monuments de l'époque du régime totalitaire. Construits pour symboliser la fierté et le respect, la plupart de ces monuments sont en piètre état à présent. Qu'ils soient dédiés à l'Insurrection d'avril (pour libérer les Bulgares du joug ottoman en 1876.), à l'Armée soviétique ou à la guerre serbo -bulgare, leur sort est aujourd'hui le même – ils sont le symbole muet d'un passé oublié.

Le livre sera présenté par son auteur – Nikola Mihov.

Ce projet a déjà été présenté au cours du Mois de la photographie à Londres, à l'Institut culturel bulgare à Berlin, au Centre de culture et de débats La Maison rouge“ à Sofia, à la "Semaine de l'architecture à Sofia” en 2011, sur les pages du magazine Réponses Photo et dans le livre Critical Cities, Vol.2 des éditions britanniques Myrdle Court Press.

Nikola Mihov est né à Sofia en 1982. Il a participé à de nombreuses expositions. Il a remporté le prix de la biennale de photographie „Phodar“ en 2009. Il a été nommé pour le prix "Еssl Art Award" du musée d'art moderne "Essl" de Vienne en 2011, pour le prix "Zooms" du Salon de la photographie de Paris - 2012. Nikola Mihov participe comme co-auteur au projet „SOTSMUS – musée virtuel du graphisme à l'époque communiste

Nikola Mihov; e-mail: Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir. , www.nikolamihov.com

 

 

18 Septembre – 16 Octobres

 

EXPOSITION

 

KRUM DAMIANOV

SCULPTURES

 

Vernissage le mardi 18 septembre 18h30- 21h00

 

 

L'exposition du sculpteur bulgare Krum Damianov présentée à Paris est une interprétation de sujets bibliques matérialisés dans des figures multicolores en aluminium

 

 

 

A propos de Krum Damianov :

- „….Krum Damianov est un sculpteur de grand talent, ses œuvres vont au-delà des limites de la sculpture pour pénétrer en profondeur et avec sérieux dans celles de l'architecture. Il recherche l'expression plastique tout en faisant preuve de savoir, compréhension et analyse …“ (le professeur Ivan Tatarov, architecte)

- „… il ressent la douleur des autres comme s'il l'éprouvait lui-même et nous entraîne dans une catharsis de l'esprit humain modelée dans des formes sans pareil...” (Kiril Popov)

- „….De tout ce que fait Krum Damianov, émane la force. Même quand il travaille dans des dimensions inhabituelles pour lui, il porte en lui une monumentalité et un puissant instinct de la forme et de l'espace. Quand le four refroidit, le bronze transmet le souvenir du feu, peut-on lire dans l'invitation pour l'exposition ...” (Petia Tetevenska)

- „… Le dramatisme de l'homme matériel sans cesse secoué en son âme est deviné et dévoilé avec un clin d'œil au romantisme, au futurisme, au réalisme – c'est un alliage culturel propre à Krum Damianov qui nous fascine par sa forme élaborée et accueille notre conscience dans les éternels soucis des humains ...” (Prof. Ivan Gazdov)

- „…Dans ses sculptures il a réussi à marier le concret et le typique, le détail et le symbole, la grandeur héroïque et les couleurs du romantisme, fondement le plus fidèle de la confiance émotionnelle et de l'extase collective ...” (prof. Dr Atanas Bojkov)

 

Krum Damianov

 

Les propos de Krum Damianov :

Les sujets bibliques m'ont toujours intéressé mais je change le sens, l'interprétation, le contenu de ce qui est notoire. Je vénère les traditions et le dialogue avec les traditions. C'est comme un regard dans le rétroviseur permettant d'aller de l'avant.” (Krum Damianov).

.. La nouveauté dans le travail ou dans une époque c'est de trouver une autre proportion, différente de l'ancienne, dans les moyens et les méthodes artistiques qui demeurent relativement inchangés pendant une longue période de l'histoire de l'art”. (Krum Damianov)

Krum Damianov est né le 31.08.1937 à Rakitovo, région de Pazardjik, en Bulgarie.

En 1962 il termine ses études à l'Académie des Beaux-arts de Sofia, spécialisé en "Sculpture décorative monumentale" chez le professeur Lubomir Daltchev. Son œuvre de diplôme est intitulée „Le relais” (bronze). C'est le début symbolique d'une longue série d'oeuvres. Il a remporté de nombreux prix parmi lesquels : le prix du fonds "Apport à l'art bulgare" de l'Union des artistes bulgares pour l'intégralité de ses oeuvres (1999); „La plume d'or” (2004); le prix du ministère de la Culture „Siècle d'or” (plaquette) (2006); la distinction d'honneur du Président de la République de Bulgarie (2007), l'ordre „Cyrille et Méthode” premier degré (2008); le prix d'Etat „Païssi de Hilendar” (2009) Le professeur Krum Damianov enseigne à la chaire de Sculpture auprès de l'Académie des Beaux-arts de Sofia. Il a aussi enseigné à la faculté d'architecture de l'Institut supérieur d'architecture et de bâtiment à Sofia.

 

Krum Damianov. Toréadors

 

Œuvres choisies:

Monuments :

1977 – “Le Drapeau de Samara”, Stara Zagora, (chef d'équipe)

1981 – “Les Fondateurs de l'Etat bulgare”, Shumen (chef d'équipe)

1985 – “Les Asenides”, Véliko Tirnovo (chef d'équipe)

1978 – “Les Cloches”, Sofia (chef d'équipe)

1983 – “La Tour à l'horloge”, Haskovo

1988 – “Sofronii de Vratsa”, Vratsa

1993 – “Crucifixion”, Kustendil

 

Sculptures monumentales en Bulgarie, Belgique, Allemagne, Corée du Sud, Autriche, parmi lesquelles : Une tonne dans l'air, Icare, Orphée, Clés, Saturnales, Taureau, Passage, Orphée et Eurydice, Corrida, Totem, Serment, Le Moine d'Athos, entre autres.

Ses œuvres font partie de galeries et collections privées en Autriche, Belgique, Allemagne, Norvège, Etats-Unis, France, Pays-Bas, Corée du Sud, Bulgarie, entre autres.

Expositions en Bulgarie, Autriche, Hongrie, Pologne, Corée du Sud, Etats-Unis, Allemagne, France, Pays-Bas, Belgique, entre autres

Symposiums sur la sculpture : Autriche, Pologne, Allemagne, l'Olympiade des Arts en Corée du Sud.

 

Inscription à la newsletter

Anti Spam question: Quel est le nom de la capitale de Bulgarie?
Nom, Prénom :
Email:

eunic-logo-110x150.png

 22b0b1_859ddd120c3f4e718f6878e4b36d01a6.png

 logo_offi.gif

Téléchargez le programme ici:

JOURS FÉRIÉS 2017 :

 

Le 2 janvier 2017 Le 3 mars 2017
Le 14, 15, 16 et 17 avril 2017
Le 1, 6 et 24 mai 2017

Le 6 et le 22 septembre 2017

Le 25, 26 et 27 décembre 2017

 

Tous les samedis et dimanches

fblogo4
 

Copyright © 2015. All Rights Reserved.

Designed by: ALEXANDRE IVANOV