SEPTEMBRE - OCTOBRE 2013

 

19 Septembre -14  Octobre

Exposition de

Dobromir Manev-Manou

Peintures

Vernissage le 19 septembre 19h00-21h00

 

 

 

Manifestation, réalisée dans le cadre de la 12 édition de la Semaine des cultures étrangères «Tous en scène», organisée par le Forum des instituts culturels étrangers à Paris, le Ministère de la culture et de la communication et de la Mairie de Paris.

L’artiste Dobromir Manev – Manou est né en Bulgarie. Il fait ses études à l'Académie nationale de Théâtre et de Cinéma à Sofia. Ses multiples talents ont été révélés dans le théâtre et le cinéma, mais il est aussi connu pour ses talents de peintre. Son amour partagé pour le théâtre, le cinéma et les beaux-arts lui ont permis de former un langage particulier dans ses tableaux, de redéfinir les limites entre abstrait et figuratif dans ses œuvres. Dans les tableaux de Dobromir Manev cristallisent l'éternel et le fugace, il ose des couleurs, des formes et des structures qui soulignent ses visions créatrices. Il vit et travaille en Bulgarie et aux Etats-Unis. Ses tableaux font partie de collections privées dans le monde entier.

 

Ses expositions, les plus importantes sont réalisées au Musée des Beaux-arts–Sonoma, Californie; Hilton – La Jolla – San Diego, Californie; Studio Gallery – Irvine, Californie; Bayside Gallery – Newport, Californie; Factory Gallery-Vallejo, Californie; Asiana - Irvine, Californie; East Ashland Gallery – Phoenix, Arizona; Galerie Arte – Sofia, Bulgarie; Bistanto Gallery – Irvine, Californie; NDK – Varna, Bulgarie; Galerie nationale de l'Union des artistes peintres bulgares - Sofia, Bulgarie; Galerie Sofia – Sofia, Bulgarie; Galerie nationale de l'Union des artistes peintres bulgares – Plovdiv, Bulgarie; Art Salon – Varna, Bulgarie. «... J'apprécie vraiment les couleurs chaudes et expressives, alliées aux formes et structures de tes tableaux...». Kenneth Baker, critique d'art, San Francisco Chronicle.

«Ses magnifiques tableaux introduisent les vibrations de la lumière et de la force à Bayside...». Antoinette Sullivan – directeur artistique, Studio Gallery.

«... Les séries approfondies de tableaux abstraits traitent les sujets comme la spiritualité, l'éternité, la recherche de la perfection, la liberté...». Jennifer K. Maybach, Los Angeles Times – Daily Pilot.

«... Vos tableaux sont graves et profonds...». Jean Baum, directeur artistique, Baum Gallery.


 

 

Le jeudi, 26 Septembre 2013 de 18h00 à 20h00

et

Le samedi, 28 Septembre 2013 de 10h00 à 12h00

 

Portes ouvertes

Cours de langue bulgare

Inscription pour la nouvelle session 2013-2014


 

Lors des Journées Portes Ouvertes, initiées par FICEP et dédiées à la découverte de la pluralité culturelle et linguistique à Paris, L’Institut culturel bulgare et l’Association «Les Amis de l’Institut culturel bulgare» ouvrent leurs inscriptions aux cours collectifs de la langue bulgare en face à face pour la nouvelle session

Le jeudi, 26 septembre 2013 de 18h à 20h

et

Le samedi, 28 septembre 2013 de 10h00 à 12h00

Un test de positionnement gracieusement mis à votre disposition permettra de situer votre niveau de maîtrise de la langue bulgare ainsi qu’un brunch Découverte de spécialités culinaires bulgares vous sera offert.

 

Cette année, la reprise des cours aura lieu le mercredi 2 octobre à 18h00 septembre 2013 et le samedi 5 octobre 2013 à l’Institut culturel bulgare à l’adresse: 28, rue la Boëtie, Paris 75008. Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.

L’Institut Culturel Bulgare a le plaisir de vous inviter à rencontrer l’équipe pédagogique des cours de langue et civilisation bulgare. Nos enseignants seront ravis de vous présenter leurs méthodes d’enseignement et de répondre à vos questions.

 


 

Faisant l’objet d’une tradition qui se perpétue, les cours de langue et civilisation bulgare se déroulent dans une ambiance conviviale, au milieu des tableaux de peintres bulgares, et sont associés au nombre de soirées musicales, cinématographiques et littéraires, à la rencontre des musiciens, des cinéastes et des écrivains bulgares. Ainsi avez-vous la possibilité de s’imprégner de la culture millénaire de la Bulgarie. « Le pays des Roses », ce surnom empreint de poésie renvoie de la beauté et de la lumière sur la Bulgarie, sur son histoire millénaire, engendrant un patrimoine historique et culturel extraordinaire qui impressionne, sur le pays où la littérature et la culture françaises sont en honneur et sur un peuple chaleureux et ouvert sur le monde.

Connaître la Bulgarie à travers sa langue et sa culture, c’est faire connaissance et dialoguer avec des gens attachants, connaître une culture captivante.

L’Institut Culturel Bulgare à Paris est aussi un Centre d’Examen agrée par le Département de Formation Linguistique auprès de l’Université Saint-Clément d’Ohrid de Sofia. Il vous offre la possibilité de passer: le DELB (Diplôme d’Etudes de Langue Bulgare). Les candidats admis recevront un diplôme de langue, délivré par la plus ancienne et prestigieuse Université en Bulgarie – Saint-Clément d’Ohrid de Sofia

 

 

 

 

 

 

 

Le 4 Octobre, 19h30

Projection du film, sous-titré en français

«Voyage à Jérusalem»

Bulgarie-Allemagne, 2003, 112 ‘

 

 

Réalisateur: Ivan Nitchev

Scénario et dialogues: Ivan Nitchev et Yuriy Datchev

Musique: Stefan Dimitrov

Avec la participation de: Elena Petrova, Alexandar Morfov, Vassil Vassilev–Zoueka, Bernd Michael Ladé, Simona Stoykova, Gueorgui Gueorguiev, Hristo Garbov, Tatiana Lolova, Itzhak Finzi

 

En seulement deux ans, entre 1939 et 1940, des milliers de juifs d’Europe Centrale échappent à la mort, empruntant, comme une voie d’accès, le chemin qui traverse la Bulgarie, avant la fermeture des frontières.


 


 

Le film dresse une image authentique de la Bulgarie à la fin des années 30 et au début des années 40 du siècle passé, vue à travers le regard d’un groupe de comédiens bulgares-une chanteuse (Elena Petrova), un illusionniste (Alexandar Morfov), leur assistant (Vassil Vassilev - Zoueka) et deux enfants juifs ( Simona Stoykova et Guéorgui Guéorguiev) lesquels essayant de s’enfuir en Palestine, le pays de leurs aïeuls, et ainsi d’échapper au fascisme naissant, trouvent de l’affection et de l’aide dans un milieu tout à fait insolite. Des chambres d’hôtel pas chers, des cars déglingués, «des succès fabuleux des comédiens» et le manque perpétuel d’argent jalonnent les journées des voyageurs. De Sofia en passant par Plovdiv et Choumen pour arriver à leur destination, dont ils rêvent-le port maritime de Varna. Les comédiens fauchés risquent, sans hésiter, leurs dernières économies pour payer les billets des enfants pour Jérusalem.

Dans une interview de 2003, à l’occasion de la sortie de son film, le réalisateur Ivan Nitchev se livre: «   … Nous, les Bulgares, sommes un peuple tolérant. Les Bulgares sont capables de faire acte désintéressé d’abnégation envers autrui, même dans des situations extrêmement difficiles. Bien entendu, dans ces temps difficiles, des pareils sentiments commencent à s’estomper. Toutefois, il ne faut pas oublier commencent à s’estomper. Toutefois, il ne faut pas oublier que notre peuple a fait des gestes de générosité pour son prochain. Et c’est l’histoire qui le prouve. Aussi ne suis-je pas dans l’inquiétude pour ceux qui verront «Voyage à Jérusalem».

 

 

Le réalisateur bulgare Ivan Nichev bénéfice d’une large reconnaissance internationale. Depuis les années 1970 ses films font le tour du Monde et sont plébiscités lors des festivals. La qualité unique de leur narration, appréciable par tout le monde, des histoires touchantes et des personnages insolites composent l’univers de Nichev. Ses films sont également très marqués par l’Histoire. L’artiste aime à montrer comment l’histoire pèse sur le destin de chaque individu.

 

 

 

 

 

Lors du tournage du film. Du gauche à droite: les artistes Vassil Vassilev-Zoueka, Guéorgui Guéorgiev, Simona Stoykovaa, Elena Petrova et le réalisateur Ivan Nichev.


 

 

Le 8 Octobre, 20h00

Concert de duo franco-bulgare

IRé +Dimitar Ivanov

 

Le concert IRé +Dimitar Ivanov fait partie de la tournée européenne du duo franco-bulgare, en septembre/octobre 2013. Iré et Charlie présenteront leur musique avec le guitariste bulgare Dimitar Ivanov, lauréat de plusieurs prix internationaux.

 


Irina Zhekova-Iré est artiste d’origine bulgare. Sensible au folklore et inspirée par la mythologie slave, ses chansons évoquent la force fragile de la femme (“Rade le”, “Pomnish li”), parlent de tolerance (“Edinna zemia”), de nostalgie mélangée d’espoir (“Oï sokole”). Son imaginaire conte la passion des dragons et la joie de vivre (“Zmeï”, “Samodivi”), l’amour maternel et la douceur de l'enfance  (“Ayo”).

Avec la complicité de Charlie Dalin, percussionniste, siffleur et ingénieur du son, français, né au Cameroun, Iré explore en duo une palette musicale à la fois riche et épurée. Des instruments traditionnels d’Afrique (calebasse, kalimba, kas-kas...) et des objets sonores insolites habillent les chansons avec délicatesse, dans les nuances de bossa, de soul et de blues.

Irina Zhekova-Iré et Charlie Dalin

 

 

 

Dimitar Ivanov est né 1986 en Bulgarie, Dimitar fait son premier cours de guitare à l’âge de 7 ans. En 2007 il commence ses études au Conservatoire de Lausanne, site de. En 2012 il termine le niveau Master d’Interprétation instrumental.

Dimitar Ivanov est lauréat des prix internationaux, Il suit les master-classes de Dusan Bogdanovich, Zoran Dukic, Pavel Steidl.

 

 

 

Le 12 Octobre 18h00

Soirée, consacrée au célèbre artiste bulgare

Grigor Vatchkov

Le Messager du temps des mâles

La soirée se déroulera en bulgare

Martina Vatchkova et Yuriy Datchev présentent leur livre « Le Messager du temps de mâles», dédié au célèbre artiste bulgare Grigor Vatchkov

Dans son livre «Le Messager du temps des mâles», Yuriy Datchev a recueilli les mémoires de Martina et de Sylvia Vatchkov évoquant Grigor Vatchkov, l’acteur bulgare favori et idolâtré, l’homme qui aimait dire: «Puisque le téléphone à la maison sonne, puisque les amis appellent, cela signifie que l’on est apprécié, que l’on est quelqu’un de bien!». En effet, son téléphone à la maison sonnait sans arrêt. Des anecdotes abondent en sourires et sont imbues de nostalgie pour Grigor Vatchkov–adoré, généreux, vigoureux, discret, ouvert, obscur, marchant, les épaules en avant, à travers les pages de cet ouvrage, une tentative de nous nous retrouver au temps des mâles apporté par la présence de Grigor Vatchkov.

 

 

 

Grigor Vactchkov dans le film «Le temps des mâles»

De la correspondance, des mémoires, des chroniques dont on ignore l’existence, des révélations non divulguées ou inachevées pour le grand acteur bulgare donne de l’espoir que «la dernière belle saison» de ce temps des mâles n’a pas disparu et que, à quelques pas devant nous, comme dans un sentier au fil de l’herbe dans les Rhodopes, coupe les branches l’homme qui disait: «Chez moi tout est simple».

Dans l’ouvrage sont inclus des sommaires détaillés de ses rôles interprétés au cinéma et au théâtre, ainsi que beaucoup de photographies des archives personnelles de la famille, des amis, des collègues de l’acteur emblématique bulgare. En supplément de l’ouvrage a été ajouté un DVD avec l’enregistrement du spectacle «Nous, la musique à vent» (1973), avec la participation de Grigor Vatchkov, Guéorgui Partsalev et Guéorgui Kaloyantchev.

En 1955, Grigor Vatchkov surnommé par ses collègues «Grichata», termine ses études d’art dramatique à l'Académie nationale de Théâtre et de Cinéma. Il devient membre du collectif d’acteurs du Théâtre satirique, et ceci depuis sa fondation. En 1960, il fait ses débuts au cinéma, mais la reconnaissance et l’amour du public vient avec le rôle de Mitko «Bombata» de la série télévisée «A chaque kilomètre». « Le Messager du temps de mâles» est le film qui lui apporte la plus grande notoriété. Son rôle dans le dernier film «Ta vérité contre la mienne» reste inédit.

 

 

Martina Vatchkova est célèbre actrice bulgare et animatrice de télé. Terminant ses études d’art dramatique à l'Académie nationale de Théâtre et de Cinéma «Krastiyo Sarafov», elle travaille avec les plus grands réalisateurs et metteurs en scène au cinéma, au théâtre et à la télé. Débutant sa carrière au cinéma à l’âge de 9 ans, elle participe aux films révélateurs du cinéma bulgare, comme «Cinq soirées» de Liudmil Kirkov, «Ta vérité contre la mienne» de Guéorgui Dulguerov, «Moi, la comtesse» de Petar Popzlatev.

Sur le tréteau de théâtre, Martina interprète des rôles particulièrement connus dans les pièces de grands dramaturges comme Shakespeare et Carlo Goldoni. En 1991, sur la chaîne nationale de télé, à l’instigation de Monty Python, est lancée l’émission de divertissements «Koukou», marquée par la participation de Martina qui entre dans la peau des personnages dont le prototype est la femme bulgare. En 2005, elle produit sa propre émission de télévision, alors qu’en 2011 elle devient animatrice d’une réalité talk-show «  ’Appartement» dans laquelle elle manifeste une forte présence à écran

 

 

 

 

 

Yuriy Datchev, critique de théâtre, écrivain, journaliste, dramaturge et animateur des émissions de télévision culturelles, est né en 1963 à Choumen. Il termine ses études à l’Académie nationale de Théâtre et de Cinéma «Krastyio Sarafov», dans la classe du professeur Dimitar Kanouchev. Actuellement, Yuriy Datchev est maître de conférences et enseignant d’art du spectacle à cette Académie. En 1995, il devient dramaturge du Petit théâtre de cité «Derrière le canal». Il est auteur des pièces de théâtre et l’animateur de la fameuse émission télévisée «Recette de culture» sur BNT World

 

Inscription à la newsletter

Anti Spam question: Quel est le nom de la capitale de Bulgarie?
Nom, Prénom :
Email:

eunic-logo-110x150.png

 22b0b1_859ddd120c3f4e718f6878e4b36d01a6.png

 logo_offi.gif

Téléchargez le programme ici:

JOURS FÉRIÉS 2017 :

 

Le 2 janvier 2017 Le 3 mars 2017
Le 14, 15, 16 et 17 avril 2017
Le 1, 6 et 24 mai 2017

Le 6 et le 22 septembre 2017

Le 25, 26 et 27 décembre 2017

 

Tous les samedis et dimanches

fblogo4
 

Copyright © 2015. All Rights Reserved.

Designed by: ALEXANDRE IVANOV