novembre-décembre 2014

L’Institut culturel bulgare vous présente ses meilleurs vœux pour l’année 2015 

et

avec un grand plaisir vous invite au

Concert  de  Noël

de Olga Gurkovska - mezzosoprano

et Ekaterina Nikolova - piano

Au programme des œuvres de:

Antonio Vivaldi, Georg Haendel, Adolphe Adam, Frédéric Auger, Irving Berlin, George Gershwin

1Olga GURKOVSKA a commencé ses études musicales par le piano et l’écriture musicale à l’École nationale de musique de Sofia (Bulgarie). Ensuite, elle est admise dans la classe de Chant de L. Jablenska à l’Académie nationale de musique. Elle passe le concours au Conservatoire National Supérieur de Musique à Paris (Prof. Jane Berbié) et celui de Duquesne Université, Pittsburgh PA, USA. Perfectionnement auprès d’Isabel Penagos, Rudolph Fellner, Warren Jones, Enza Ferrari, Phyllis Curtin, Renata Scotto.

Olga Gurkovska est artiste lyrique au Pittsburgh Opéra Centre, Théâtre du Châtelet, Grand Théâtre de Genève, Opéra National du Rhin, le Chœur de Radio France.

Lauréate de plusieurs concours de chant: Eleanor McCollum et celui du Houston Opéra Studio, USA. Boursière de la Fondation Ezio Pinza en Italie, perfectionnement auprès du Prof. Claudia Pinza, et du Festival de Tanglewood / Seiji Ozawa/USA. Finaliste au IVème concours International de Chant Alfredo Kraus, Gran Canaria, Espagne. Boursière du.

Son répertoire, très varié, s’étendent du plus pur baroque au contemporain en passant par l’Opéra bel canto et Oratorio-Cantate. Entre ses rôles scéniques figurent celles de Suzuki de Madame Butterfly, Sesto et Annio de La Clemenza di Tito, Maddalena Rigoletto, Flora Bervoix et Annina La Traviata, Isabella L’italiana in Algeri, Dido et la Sorcière Dido and Aeneas, Lucretia The Rape of Lucretia, Old Lady Candide, Carmen Carmen, Troisième Dame La Flute enchantée, Lola Cavalleria Rusticana, Orphelin Der Rosenkavalier, La baronne Estrella Hary Janos, Olga Eugène Onéguine, Hata Prodana nevesta.

Olga Gurkovska produits de nombreux concerts et récitals en Allemagne, Autriche, Bulgarie, Grèce, Grande Bretagne, France, Pologne, Russie, Suisse et USA. Elle est soliste de l’Orchestres de Pittsburgh (USA), l’Orchestre Philharmonique de Radio France, l’Opéra Tel-Aviv, Philharmonie de Sofia, les Orchestres de Groningen et Enschede (Hollande), et Philomusica d’Oxford.

Elle participe à plusieurs festivals: le Festival international Peter the Great, Groningen, Hollande, le Festival de Radio France à Montpellier opéra Micro mégas de Paul Mefano, le Festival Les Sommets du classique, Crans Montana, Suisse, Le Messie avec Oxford Philomusica, le festival de Corrèze- Meymac.

Son dernier rôle est celui d'Orféo de l'opéra Orféo et Eurydice GLUCK en octobre et décembre 2014,UNESCO Paris. Pour 2015, Olga prépare le rôle de Dalila dans l’opéra de Camille Saint-Saëns Samson et Dalila.

Musicienne accomplie, Ekaterina NIKOLOVA partage sa carrière musicale entre ces activités en tant que compositeur, pianiste et2ac percussionniste. En tant qu’instrumentaliste, elle débute sa carrière au sein de différentes formatons orchestrales en France et en Europe. Elle travaille le répertoire symphonique classique avec l’Orchestre Symphonique de Mulhouse, l’Orchestre Symphonique de Fribourg, l’Opéra National du Rhin, l’Orchestre Philharmonique de Strasbourg, la musique baroque avec Les Arts Florissants sous la direction d’William Christe et la musique contemporaine avec l’Ensemble Moderne et l’Ensemble Linéa avec lequel elle enregistre des CDs. Parallèlement à ces activités d’instrumentaliste Ekaterina Nikolova développe et poursuit son travail du compositeur de musique de films, de télévision et du théâtre, forme le Trio Samadeon, (marimba, accordéon, saxophone) avec lequel elle enregistre les musiques de ces spectacles. Son travail de compositeur de musique de film est remarqué en 2003 au Festival International de Cinéma de Sitges en Espagne, où elle reçoit le Prix de laMeilleure Musique de Film, dans la catégorie Nouveaux Talents. En même temps, elle compose des musiques originales pour la chaine de télévision franco--‐allemande ARTEet collabore avec d’autres réalisateurs. Invitée par le Centre Culturel Français de Kinshasa en République Démocratique de Congo, elle créé son spectacle Jouons avec La Fontaine, suite musicale sur les fables de La Fontaine. Le spectacle est présenté dans le cadre des manifestations internationales de la Francophonie. En 2013 elle compose la fantaisie théâtrale La Porte d’Ivoired’après le conte d’E.T.A. Hoffmann Der Ritter Gluck, pour orchestre de chambre et deux récitants. La création a eu lieu au Festival de Weingartner Musiktage Junger Kunstler en Allemagne, le 19 octobre. Son opéra dessiné Métamorphine,pour trois solistes chanteurs, un comédien, un chœur d’enfants, deux illustrateurs en temps réel et un ensemble instrumental est créé au mois de mai 2014 en Alsace. Actuellement,en préparation: la création de son opéra de chambre La Folle aventure du Major Kovaliov, d’après Le Nez de N. Gogol. La création est prévue dans la saison 2015/2016 de l’Orchestre Symphonique de Mulhouse, en coproduction avec la Comédie de l’Est, Centre Dramatique National de Colmar

Concert  de  Noël

de Olga Gurkovska - mezzosoprano

et Ekaterina Nikolova – piano

Le 11 Décembre 2014, à 19h30

Institut culturel bulgare, 28, rue La Boëtie, Paris 75008; Métro Miromesnil; Bus 80, 28, 32; www.ccbulgarie.com

Entrée libre

lastCe livre présente les orientations principales de la recherche de Karlheinz Stockhausen (1928-2007) à travers ses œuvres, couvrant sa vie et ouvrant un accès direct à ses écrits. Divers domaines investis par le plus grand inventeur de musique de la seconde moitié du XXe siècle sont abordés. Les témoignages des femmes qui l'ont accompagné dressent un portrait vif et saisissant de l'homme, artiste génial qui aimait plus que tout la musique et la recherche compositionnelle au nom du progrès de l'être humain.

 

Prof. Dr Ivanka STOÏANOVA est née à Sliven, Bulgarie. Elle est musicologue,prof.Stoyanova professeur émérite de l'université de Paris 8, formée à Sofia, Moscou, Bâle, Berlin et Paris (Université de Paris 8). Docteur de 3e cycle et docteur d'état. Professeur au Département Musique de l’Université de Paris 8. Membre de l’équipe de l’IRCAM, Centre G. Pompidou. Directeur artistique des Éditions Ricordi, Paris. Domaines de recherche : Histoire, théorie, sémiotique et philosophie de la musique (18e, 19e, 20e siècles). Auteur de plusieurs livres: Geste - texte - musique, 10/18, U.G.E., 1978; Luciano Berio / Chemins en musique, La Revue musicale, Richard-Masse, Paris, 1985 (Prix de l’Académie Charles Cros); Manuel d'analyse musicale I, Les formes classiques simples et complexes, Minerve, Paris, 1996; Manuel d'analyse musicale II, Variations, sonate, formes cycliques, Minerve, Paris, 2000; Entre détermination et aventure/ Essais sur la musique de la deuxième moitié du XXe siècle, Ed. Le Harmattan, Paris, 2004. Elle a publié, entre autres ouvrages, Geste – texte – musique, Paris, 10/18, 1978; Luciano Berio/Chemins en musique, Paris, 1985 (prix Charles-Cros); Manuel d'analyse musicale I. Les formes classiques simples et complexes et Manuel d'analyse musicale II. Variations, sonate, formes cycliques, Paris, 1996 et 2000.

 

Ivanka Stoïanova.«Karlheinz Stockhausen Je suis les sons».

Soirée musicale et littéraire

le 12 Décembre à 19h00

à Goethe Institut. http://www.goethe.de

Entrée libre

17, av. d'Iéna, Paris 75016. Métro Iéna

momiNicolaï PANAYOTOV est né en 1956 à Sofia. Il a fait ses études à l’Académie Nationale des Beaux-Arts, Spécialité Fresques. Nikolaï expose depuis 1982 (Bulgarie, France, Autriche, Belgique, États-Unis). Il partage son temps entre la France et la Bulgarie depuis 1990, et ne rompt jamais ses liens avec sa patrie Il a créé plus de 500 mètres carrés de fresques et de mosaïques en Bulgarie et en France. À son arrivée à Paris, il se libère de la figuration dans la peinture. Il y a quelques années Nikolaï achète en Bulgarie au village de Stokité près de la ville de Sévlievo l’ancienne école dans laquelle il aménage le centre artistique l’École Blanche.

L’École blanche est comme une salle d’exposition et comme les grands ateliers, ou Nicolaï et son épouse Larissa travaillent. Très souvent ils y accueillent des collègues, des amis. Le charme de cet endroit consiste dans sa solitude en montagne à plus de 200 kilomètres de Sofia. En un certain sens l’École blanche d’un a aussi l’aspect d’un monastère contemporain centré sur l’art moderne. Nikolaï Panayotov a l’intention d’organiser sous le toit de l’ancienne école desrencontres artistiques entre des collègues de son pays et de l’étranger.mumi2

Larisa ILIEVA est diplômée en 1996 de la Faculté des Beaux-Arts de l’Université de Veliko Turnovo, Bulgarie. Durant des années, elle participe à de nombreuses expositions en Bulgarie, aux États-Unis et en France, où elle devient membre de l’Association Pastel de France qui lui desserre un grand nombre de prix. Aujourd’hui partagée entre la France et la Bulgarie, Larisa Ilieva livre une peinture de réflexion, en mêlant des motifs floraux au dessin ou à l’encre, ainsi que des collages de différentes matières au sein ses toiles. La combinaison de ces influences s'incarne dans la technique du pastel sec qui convient parfaitement à l'expression de sa sensibilité et de sa rêverie.

L’exposition de Nikolaï et de Larisa à l’Institut culturel bulgare porte le nom «Momifications». Les peintures de Larissa sont tout ce qui est la nature – des fleurs, des arbres, des rivières, des rochers, des hommes, des eaux des cieux. Leurs assemblages et leurs éternelles séparations. Nikolaï est celui qui garde et protège dans ses installations et ses dessins ce contemporain, qui est cher à lui. Les témoignages matérialisés et les oppositions absurdes des petites et des grandes histoires de Nikolaï.  

mumi3

 

« Momifications»

Exposition

de Nikolaï Panayotov et Larissa Ilieva

Du 3 Décembre au 19 Décembre

Galerie de l’Institut culturel bulgare

Entrée libre

Vernissage le 3 Décembre 2014 18h30-21h00

Accompagnée de Guy Goffette, lauréat de Goncourt de la poésie 2010, la poétesse bulgare Aksinia MIHAÏLOVA vous invite à un rendez-vous dédicace. Son livre «Ciel à perdre » est la Sélection finale du Prix Apollinaire 2014.

aksiniaAksinia Mihaïlova est l'auteure d'un recueil de poésies d'amour écrites en français, qui vient de paraître aux éditions Gallimard au mois de juin - « Ciel à perdre». Poétesse et traductrice, née en 1963 au Nord-Ouest de la Bulgarie. Elle a fini son Masters en littérature bulgare et la langue française à l’Université St. Clément d’Ohrid à Sofia. Aksinia est l’auteur de cinq recueils de poésie: «Les Herbes du Sommeil», «Lune dans un Wagon Vide», «Trois Saisons», «La Partie la plus basse du Ciel». Ses poèmes sont publiés dans les revues et journaux littéraires bulgares et à l’étranger. Elle est traductrice des auteurs comme G. Bataille, S. Germain, Jean Genet, J.-C. Villain, P. Bourgeade. Aksinia Mikhaïlova a reçu plusieurs prix littéraires bulgares et internationaux. Aksinia habite et travaille à Sofia.

 

Note de l’éditeur du «Ciel à perdre»: Les poèmes d’amour sont des entreprises à risques. Beaucoup s’y aks2essayent et s’y cassent les reins. Ceux de ce recueil, directement écrits en français par un poète bulgare, connu dans son pays et femme de surcroît, ont une puissance d’expression et une sensibilité qui évitent tous les pièges de ce genre de textes: pathos, sentimentalisme, mièvrerie. Par un jeu d’images inattendues, l’auteur renouvelle, avec beaucoup de pudeur dans l’émotion de l’embrasement amoureux à la détresse, de la fusion à la distance, de l’attente à la joie de retrouvailles. L’auteur redonne au vers libre sa jeunesse et sa plénitude. Ce faisant, elle rend un bel hommage à la langue française.

Sans toi

Après avoir ramassé les pommes de terre,

rangé les tomates dans les cageots

et libéré les bras fragiles du pommier,

j'allume une cigarette et je m'assois

à côté de la plate-bande de basilic

Aksinia Mihailova 

 

  Soirée dédicace avec Aksinia Mihaïlova à l’occasion de la nomination de son livre «Ciel à perdre».

le 25 Novembre, à 19h00 

à l’Institut culturel bulgare. 

Entrée libre

Maestro Hristo NEDYALKOV (1932-2013) est le compositeur, le bien-aimé des nombreuses générations des orchestraBulgares. Chaque enfant bulgare connait sa Petite chanson d’hiver. Pour les Bulgares, les œuvres du Maestro sont le synonyme d’une enfance heureuse. Les souvenirs de Dryanovo, sa ville natale, furent son source d’inspiration pour le riche héritage, qu'il nous a laissée: plus de 400 chansons d’enfants ou pièces pour chœurs. Fondateur du Chœur d’enfants de la Radio Nationale Bulgare, il en reste chef de chœur principal jusqu’à son dernier souffle, en élevant l’art du chant bulgare à un niveau incomparable. Guidés par leur Maestro, ses jeunes chanteurs se sont produits avec succès sur les scènes les plus prestigieuses de quatre continents et ont gagné les plus grands prix aux concours et festivals internationaux. Rien qu'au Japon, le chœur a eu 500 concerts et quelques chansons bulgares font même partie des programmes scolaires japonais. Pour son travail de musicien et de pédagogue, le Maestro Nedyalkov reçut une large reconnaissance internationale. Membre de l’Académie bulgare des sciences, il fut le premier bulgare à avoir reçu la haute médaille honorifique japonaise de l'Ordre du Trésor Sacré et fut nommé professeur d’honneur à l’Université Tokai. Il reçut également le titre d'Ambassadeur Culturel Européen par l’Association des chœurs européens ainsi que la Médaille Zoltan Kodaly de l’État hongrois. Des dizaines de chanteurs et de musiciens au talent exceptionnel issus du son chœur se produisent avec succès sur les scènes du monde entier.  

«Les Rossignols bulgares... ou bien Histoire d’une chanson d’hiver»

Le samedi, 22 Novembre, 18h00-20h00,

à Institut culturel bulgare

Soirée, réservée aux anciens membres du Chœur d’enfants de la Radio Nationale de Bulgarie

Plus d'articles...

Inscription à la newsletter

Anti Spam question: Quel est le nom de la capitale de Bulgarie?
Nom, Prénom :
Email:

eunic-logo-110x150.png

 22b0b1_859ddd120c3f4e718f6878e4b36d01a6.png

 logo_offi.gif

Téléchargez le programme ici:

JOURS FÉRIÉS 2017 :

 

Le 2 janvier 2017 Le 3 mars 2017
Le 14, 15, 16 et 17 avril 2017
Le 1, 6 et 24 mai 2017

Le 6 et le 22 septembre 2017

Le 25, 26 et 27 décembre 2017

 

Tous les samedis et dimanches

fblogo4
 

Copyright © 2015. All Rights Reserved.

Designed by: ALEXANDRE IVANOV