Septembre-Octobre-Novembre-Décembre 2017

INNOVATIONS EN PAPIER

Exposition de la collection AMATERAS

6 - 20 septembre

 

image0012017

La collection d’œuvres d’art de la fondation „Amateras“ est formée à la suite des projets innovants qui ont pour but de porter une nouvelle vision de l’art contemporain. Les œuvres de l’exposition ont été choisies en fonction des contrastes entre le blanc et le noir, le yin et le yang, la statique et la dynamique. Il s’agit d’installations et de sculptures à vision abstraite, laconique, qui renforcent l’impression de contraste et de silence. L’art sur papier est présenté sous des formes et techniques anciennes et modernes. Parmi les œuvres: „Lost Forest“ de Jan Fairbairn Edwards, „The Light“, de Daniela Todorova, „Cascade“ de Bill Pangburn, „Apotropaic Paper“ de Rene Magnanti, „Vision“ de Jeanine de Raeyemmaecker, „Paper Shoes“ de Anne Lise Studer, „Empty Peanuts“ de Yoshio Hasegawa, „Four Divine Creatures“ de Kihachiro Nishiura, „Elegy“ de Valentin Balev, „Mantles“ de Margareta Manervik, entre autres. Toutes les œuvres expriment de manière unique un engagement profond envers les problèmes de la protection de notre planète. Elles se rapprochent par la philosophie et les visions spirituelles de leurs auteurs.

image0022017

 

 

Todor Todorov a fait ses études à l’Académie nationale des Beaux-arts de Sofia. Il travaille dans le domaine de la sculpture urbaine et parvient à allier la spécificité du milieu urbain aux caractéristiques de la nature. Ses sculptures sont installées dans des espaces publics au Royaume-Uni, Japon, Italie, Bulgarie, Hongrie, Autriche, France, Taiwan, Chine, Portugal, Corée, Turquie, Australie, Émirats arabes unis et Afrique du Sud. www.todor.amateras.eu

 

 

 

 

Daniela Todorova a fait ses études à l’Académie nationale des Beaux-arts de Sofia.image0032017 Elle travaille dans le domaine de l’art de papier en manifestant un style artistique et particulier. Daniela Todorova est membre de l’Association mondiale des artistes du papier. C’est une artiste qui a le talent pour trouver l’équilibre entre le beau et l’esthétique. En 2006 elle fonde le studio "Amateras", puis la fondation "Amateras". En 2009 Daniela Todorova organise la première exposition annuelle internationale de petits formats papier "Amateras", et en 2010, avec son époux Todor Todorov, elle lance le festival international  "Sofia Paper Art fest", avec la participation de plus de 300 auteurs de nationalités différentes.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Exposition du 6 au 20 septembre

Vernissage de l’exposition le 6 septembre 18h30-21h00

NOUVELLE SESSION DE COURS ET DE LANGUE BULGARE

 

Le samedi, 23 septembre 2017 de 10h00 à 16h00, l’Institut culturel bulgare et l’Association «Les Amis de l’Institut culturel bulgare»

image0042017

 ouvrent leurs inscriptions aux cours collectifs en face à face pour la session d’octobre 2017 à juin 2018. Dans le cadre des Journées Portes Ouvertes – initiées par FICEP et dédiées à la découverte de la pluralité culturelle et linguistique à Paris, l’Institut culturel bulgare vous propose un programme, spécialement conçu pour cette occasion:10h00-11h00. Cours d’initiation de langue bulgare; 10h00-16h00. Inscription sur place selon votre niveau de maîtrise de langue bulgare, établi par un test de positionnement requis; 10h00-16h00. Dégustation des spécialités culinaires bulgares.

Les inscriptions aux cours de langue bulgare pour la nouvelle année 2017/2018 auront lieu le samedi 23 septembre 2017, de 10h00-16h00, à l’adresse 28, rue la Boëtie, 75008 Paris. Si vous vous trouvez dans l’impossibilité d’y assister, dès le 1er juillet 2017 vous pouvez envoyer votre demande d’inscription aux cours de langue bulgare par courriel à Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.

 

 

 

 

 

Rendez-vous le 23 septembre à 10h00 pour les inscriptions aux cours de langue et de civilisation bulgares!

ENTRAPPÉ/E

"Kapana - un quartier des industries artistiques"

Exposition de la Fondation "Plovdiv 2019"

 

 

image00520171"Kapana - un quartier des industries artistiques" est un projet emblématique du programme de Plovdiv, capitale européenne de la culture 2019. Il fait partie du cluster "Rêves urbains", consacré aux restructurations durables du milieu urbain, qui réédite les espaces oubliés en leur donnant une orientation culturelle. Son but est de découvrir le potentiel d'un quartier situé au centre de la ville de Plovdiv et d'en faire un espace de recherche, d'innovation et d'expérimentation dans le domaine des industries artistiques et du management culturel.

De 2012 à 2017, la municipalité de Plovdiv et la fondation "Plovdiv 2019" ont transformé le réseau de ruelles entrecroisées de Kapana en espace piéton, ce qui a modifié de fond en comble le rythme du quartier. Il y a plus de 500 lieux où les événements se succèdent et ne se ressemblent pas. La nouvelle identité visuelle de "Kapana" permet au quartier de se développer et d'innover. "Kapana" vit dans une cadence indéfinie, émouvante, provocatrice et complexe. Le rythme est partout - discret ou raisonnable, humain et envoûtant. C'est le cœur vivant de Plovdiv qui doit continuer de battre comme un quartier d'industries artistiques, un pôle d'attraction pour les artistes, les commissaires d'expositions, les managers culturels, les artisans, les développeurs, les architectes, les urbanistes, les écrivains, les musiciens de tout le pays et au niveau international.

L'exposition présente une série de photos et une installation audio dédiées à ce quartier artistique, très ancien, riche en histoire et d’une architecture remarquable.

Le quartier "Kapana" était tout d'abord le centre commercial de la ville. Au 15e siècle, deux espaces confinés surnommés "Le petit Kapana" et "Le grand Kapana" donnent le nom à tout le quartier. Édifié au pied de trois collines, ce quartier devient un élément important du commerce, de la religion et du centre administratif de la ville de Plovdiv, avec ses édifices à l'architecture imposante. A la fin du 19e et au début du 20e siècle, le site est en stagnation et semble menacé de ruine. En juin 1906 une grande partie du "Kapana" est détruite par un incendie. Sa reconstruction est entamée à l'issue de la Grande guerre. De 2013 à 2017 les rue deviennent piétonnes un à une pour permettre au projet "Kapana - un quartier des industries artistiques" de la fondation "Plovdiv 2019" de se développer durablement et d'ajouter de la valeur à l'histoire du site.

Plovdiv est la deuxième ville bulgare, construite au milieu de sept collines, ce qui lui vaut le surnom de "La ville au pied des collines".  Son patrimoine culturel et historique date du début de l'époque des Thraces. Elle connait un essor fulgurant sous Philippe de Macédoine, le père d'Alexandre le Grand.  La ville fleurit sous l'Empire romain et Byzance. De nos jours, c'est une ville dynamique et active qui a pris la décision d'affronter les défis de son époque par l'intermédiaire de l'initiative "Capitale européenne de la Culture", afin de rechercher des solutions aux problèmes sociaux, anthropologiques et d'infrastructure par l'intermédiaire de la culture.

 

 

Exposition du 26 septembre au 14 octobre

Vernissage de l’exposition le 26 septembre 18h30-21h00

SOIRÉE DÉDICACE

avec l’écrivaine Dimana Trankova et son roman Le Sourire du Chien

En présence de son interprète Marie Vrinat Nikolov

 

image0062017Le roman Le sourire du chien, publié en 2017 parla Maison Intervalles Éditions est le premier roman de la jeune écrivaine bulgare Dimana Trankova. Il est traduit du bulgare par Marie Vrinat-Nikolov.

Un journaliste américain et sa jeune épouse Bulgare arrivent en Bulgarie pour quelque temps. Alors que John tente de s'adapter au pays, les médias font état d’une série de meurtres atroces d'historiens, tous perpétrés dans d'anciens sanctuaires thraces. Tandis que l'enthousiasme de sa femme pour les retrouvailles avec famille et amis s'estompe, John trompe l'ennui en engageant Maya, une archéologue-journaliste, dans l’idée de le guider autour des scènes de meurtre. Aimantés par une attraction croissante, ils traversent un pays singulier marqué non seulement par les rituels d’une civilisation ancienne et ses sanctuaires en pierre, mais aussi par les séquelles traumatiques de la chute du régime communiste.

Bientôt, les deux journalistes se retrouvent plongés dans une enquête haletante sur des assassinats sadiques où des rituels de sang datant de l'époque thrace, des petits et grands chasseurs de trésors, la cosmologie, une sinistre secte secrète et les théories de Mircea Eliade se mélangent. Dans une société post-totalitaire où les apparences sont trompeuses, John et Maya commencent à entrevoir que la seule chose plus dangereuse qu'un serial killer en liberté est lа vigueur de la mafia bulgare des années 2010.

Le Sourire du chien est un thriller littéraire audacieux, atmosphérique et élégant, qui entrelace brillamment l'archéologie, la philosophie, le crime organisé et le chaos moral de l'Europe d'aujourd'hui.

 

 

 

Dimana Trankova est née en 1980 en Bulgarie, dans la petite ville de Gorna image0072017Oryahovitsa. Elle est archéologue de formation et journaliste par vocation. Dimana est l'auteur de centaines de reportages de voyages et d'articles sur la politique, l'histoire et l'archéologie de la Bulgarie. Elle est co-auteur de plusieurs livres documentaires, tels que "À l'est de Constantinople, voyages dans une Turquie inconnue" (2008), "Guide de la Bulgarie juive" (2011), "Guide de la Bulgarie ottomane" (2011, 2012) et "Les Turcs de Bulgarie" (2012).Elle a été rédacteur en chef du magazine de voyages bilingue Highflights et est actuellement rédacteur en chef de Go Greece!, magazine bulgare touristique et culturel sur la Grèce.

 

 

 

 

 

image00820171Marie Vrinat-Nikolov, ancienne élève de l'ENS de Sèvres et agrégée de Lettres classiques, professeur des universités en langue et littérature bulgares et en théorie de la traduction littéraire à l’INALCO, co-responsable du master de traduction littéraire de l’INALCO, est l’auteur de manuels de bulgare, ainsi que de nombreux articles et ouvrages sur l’histoire de la littérature bulgare, l’histoire de la traduction en Bulgarie et la pensée de la traduction littéraire.

 

Elle a traduit en français plusieurs écrivains bulgares (Ivan Vazov, Yordan Yovkov, Yordan Raditchkov, Zahary Karastoyanov, Tzvetan Stoyanov, Vera Moutaftchieva, Ivailo Petrov, Ivan Borislavov, Sevda Sevan, Viktor Paskov, Gueorgui Gospodinov, Emilia Dvorianova, Alek Popov, Théodora Dimova, Konstantin Pavlov, Dimana Trankova et autres – soit une quarantaine d'ouvrages: prose, poésie et théâtre) et a reçu des prix et distinctions pour son activité  de traduction et de rayonnement de la culture bulgare en France. Elle consacre aux écrivains bulgares contemporains le site Écrivains de Bulgarie: http://litbg.eu.

https://inalco.academia.edu/MarieVrinatNikolov/CurriculumVitae

Projection du film

„TAXI SOFIA!“ (POSOKI)

de  STEPHAN KOMANDAREV, sélectionné à Un Certain Regard – Festival de Cannes 2017

 

image0092017

 

Avec le soutien de l’Institut culturel bulgare, et dans le cadre de la 26ème Quinzaine du cinéma francophone, le Centre Wallonie-Bruxelles présente le lundi 9 octobre 2017 à 20h30, en avant-première le film Taxi Sofia!(Posoki) de Stephan Komandarev(2017, Bulgarie/Allemagne/Macédoine, 1h43, VO stf.). Scénario: Stephan Komandarev et Simeon Ventsislavov. Image: Vesselin Hristov. Montage: Nina Altaparmakova. Avec: Vassil Vassilev, Ivan Barnev, Assen Blatechki, Dobrin Dosev, Guerassim Gueorguiev. Production: Argo Film, Aktis Film Production, Sektor Film.

Lors d'un rendez-vous avec son banquier, le propriétaire d'une petite entreprise, qui fait le taxi pour joindre les deux bouts, découvre que le pot-de-vin qu'il aura à payer pour obtenir un prêt a doublé. Le conseil d'éthique qui a examiné sa plainte pour chantage demande maintenant sa part. Ne sachant plus à quel saint se vouer, ce propriétaire tue le banquier et se suicide. Cet incident suscite un débat national à la radio sur le désespoir qui règne dans la société civile. Entre-temps, cinq chauffeurs de taxi et leurs passagers se déplacent dans la nuit, chacun dans l'espoir de trouver un chemin plus clair pour aller de l'avant.

Taxi Sofia! est un road-movie à travers la dystopie de la Bulgarie aujourd'hui, un pays qui reste optimiste, car tous les réalistes et pessimistes l'ont quitté.

 

 

 

Projection du film Taxi Sofia! (Posoki) de Stephan Komandarev

le 9 octobre  à 20h30

Centre Wallonie-Bruxelles

46, rue Quincampoix – 75004 Paris. Métro: Rambuteau ou Chatelet-les Halles

Entrée: 5€. Tarif réduit : 3 €

NINA KOVACHEVA et VALENTIN STEFANOFF - DESSINS

Exposition du 19 octobre au 17 novembre

 

 

image01020171De nombreuses expositions sont inscrites dans le riche parcours artistique des deux artistes-peintres avant-gardistes Nina Kovacheva et Valentin Stefanoff, qui depuis 1995 habitent à Paris, mais travaillent dans de différents pays du monde entier. Des expositions en Bulgarie, en France, en Autriche, en Allemagne, en Chine, au Taiwan, au Royaume-Uni, aux États-Unis. Ils utilisent des techniques variées pour la création de leurs œuvres – des dessins, des peintures, des photos, des vidéos, des installations vidéo et audio. A part leurs recherches individuelles, les deux artistes créent de nombreux projets communs destinés aux musées et aux espaces publics, qu’ils signent „ninavale“ - surnom innovant et significatif, composé de leurs deux prénoms. Les éléments de leur marque déposée sont: le minimalisme conceptuel, mené à l’extrême rigueur esthétique, le jeu avec le point focal et le déplacement, le jeu avec le mouvement et l’immobilité, avec la couleur et sa négation, avec la lumière et son absence.

Les deux artistes ont remporté de nombreux prix internationaux parmi lesquels le prix annuel “UNESCO Prize for the Promotion of the Arts 2002“.

Voici une liste non exhaustive de leurs expositions:

Galerie Nationale de Skopje, Macédoine, 2017; VULGATA. Graz, Autriche 2016; Galerie Heike Curtze, Vienne, Autriche, 2016; Musée d'Art Moderne et Contemporain de Saint-Étienne, 2015; Lentos Kunstmuseum, Linz, Autriche, 2012; Museum of Contemporary art, Taipei, Taiwan 2010; Zendai MoMA, Shanghai, Chine, 2009; National Museum Poznan, Pologne, 2008; Académie Nationale des Beaux-Arts, Sofia, Bulgarie 2006; Musée d’Art Moderne et Contemporain, Strasbourg, France, 2006; Musée national d'art contemporain, Bucarest, Roumanie, 2005; Duolun MOMA, Shanghai, Chine, 2005; Galerie Nationale des Beaux-Arts, Sofia, Bulgarie, 2005; Nuit Blanche, Paris, France, 2004; Macedonian Museum of Modern Art, Thessalonique, Grèce, 2003.

 

 

Exposition du 19 octobre au 17 novembre

Le vernissage de l’exposition le 19 octobre 18h30-21h00

Concert de jazz

SIMEON SHTEREV, flûte et MARIO STANCHEV, piano

 

image0112017

 

Dans le cadre de la 15e édition du festival des Instituts culturels étrangers à Paris JAZZYCOLORS

Lors du festival des Instituts culturels étrangers à Paris «Jazzycolors», l’Institut culturel bulgare présente le concert des jazz mans prof. Simeon Shterev, flûte et Mario Stantchev, piano.

Compositeur et pianiste virtuose, marqué par ses racines bulgares, Mario Stantchev suit un chemin singulier entre musique improvisée, culture classique et jazz. Il déroule un jeu chatoyant d’une grande vitalité. Il est un virtuose qui traverse les genres et joue avec des musiciens de tous horizons, avec un plaisir de jouer communicatif. Mario Stantchev commence le piano enfant et découvre l’improvisation à l’adolescence. À 22 ans, il crée son quartet, l’une des formations les plus écoutées en Bulgarie. Il travaille avec les plus grands noms du jazz de l’Europe de l'Est et s'installe en France en 1980. Depuis, il enchaîne concerts, compositions et enseignement. Il fonde le département jazz du Conservatoire de Lyon. L’Opéra de Lyon ouvre les portes de sa salle Amphi au pianiste et compositeur et lui donne carte blanche de présenter ses projets d’auteur Il compose et joue en Europe, en Amérique et en Chine, en solo, petites ou grandes formations. Il a reçu de nombreuses distinctions

  1. en 1943 à Sofia. En 1950 il commence à étudier le piano à l'École musicale des enfants de Sofia, puis il étudie la flûte à l'École musicale d'État - Sofia. Pendant cette période il joue du jazz des deux instruments. En 1964 il s'inscrit aux cours de flûte de l'Académie de musique. Il donne de nombreux concerts de chambre en Bulgarie, Allemagne, Pologne et République Tchèque (Solistes de Sofia, Orchestre de chambre bulgare, Quatuor Dimov, entre autres). En 1965 il participe à la création du "Jazz quatuor Focus" qui se produit dans les grands festivals de jazz en Europe. Le groupe donne de nombreux concerts, sort des disques, des enregistrements et des films. En 1967 le quatuor obtient le Prix de la critique au Festival de Montreux. Dans les années qui suivent Simeon Shterev est le meilleur flûtiste européen selon Jazz Forum, Jazz Podium et Down Beat. En 1968 il est classé deuxième meilleur musicien dans le monde. De 1971 à 1974 Simeon Shterev vit dans les pays scandinaves où il se produit avec les grands musiciens d'Europe et d'Amérique de l'époque. Il a donné des concerts avec les plus célèbres musiciens de jazz: Chick Corea, Maynard Ferguson, Albert Mangelsdorff, Kenny Wheeler et Jan Garbarek, entre autres. Il a remporté de nombreux prix bulgares et étrangers. Depuis plus de 40 ans Simeon Shterev donne des concerts en Europe, aux Etats-Unis, au Canada, en Amérique latine, au Japon, en Corée, en Inde comme soliste dans des groupes de jazz, de chambre, des orchestres symponiques et des opéras. Simeon Shterev est très connu dans le domaine de la musique classique. Il excelle dans tous les genres et toutes les époques de la musique baroque à la musique contemporaine.

Il est aussi compositeur de jazz, de musique théâtrale, de films (de fiction, de documentaires, d'animation). Il donne des master classes en Bulgarie, en Suisse, en Pologne, en Grèce, en Corée du Sud. Il écrit pour la presse, la radio et la télévision. Shterev possède plusieurs albums CD en Bulgarie et a fait de nombreux enregistrements à l'étranger. Il est soliste de l'orchestre de la Radio nationale bulgare depuis de longues années.

"Simeon Shterev est un soliste de premier ordre. Son style aisé et varié est une combinaison de sonorité classique et de pureté, ses phrasés marquent le fil directeur de l'interprétation du groupe" Jazz Hot, Paris.

 

 

Concert le 15 novembre à 20h00

Salle Chambre du prince, Hôtel de Soubise, Musée des Archives nationales

Adresse: 60, Rue des Francs Bourgeois, 75003 Paris

Entrée sur invitation personnelle

DOUBLE CALÉIDOSCOPE

EXPOSITION DE L'ARTISTE-PEINTRE LUBEN ZIDAROV

Peintures et aquarelles

du 23 novembre 2017 au 19 janvier 2018

 

image0122017.jpg

 

L'exposition du grand artiste-peintre bulgare Luben Zidarov "Double caléidoscope" présente ses interprétations visuelles de deux époques politiques que l’artiste a traversées - l'absurdité du "passé éclairé" du régime communiste en Bulgarie et la poétique ironique de la "transition infinie" de la société bulgare, depuis lors. L'exposition présente ses tableaux et aquarelles créés pendant les trois dernières décennies. Ses œuvres sont marquées par son style inimitable qui associel'humour, l’ironie, l'auto-ironie, les sujets fabuleux et le coloris, tous submergés dans la sagesse d'un penseur en images. Le commissaire de l'exposition est le célèbre critique d'art bulgare Philippe Zidarov.

Luben Zidarov est né le 23 décembre 1923 dans la ville de Véliko Tirnovo, en Bulgarie. Il fait ses études à l'Académie des Beaux-arts de Sofia. Zidarov débute sa carrière artistique en tant qu’illustrateur et pendant quatre décennies il œuvre dans ce domaine. Avec les années il devient l’un des plus grands illustrateurs en Bulgarie et le créateur d’un nouveau style moderne d’illustration pour enfants. Parmi les centaines de livres qu'il a illustrés, il y a des ouvrages-phares de la littérature classique pour la jeunesse, tels que "Les mille et une nuits", les "Contes d'Andersen", "Tom Sawyer" et Huckleberry Finn", "L'île aux trésors".

Après avoir résidé à la Cité-des-Arts à Paris à la fin des années 70, Luben Zidarov revient à la peinture avec une exposition, intitulée "Autoportraits", qui fait sensation. Le naturel artistique de Luben Zidarov se caractérise par un humour particulier et imagé, enrichi par des fantaisies colorées et une scénographie féerique. Depuis des années il travaille activement dans les deux domaines, ce qui attire un public d'admirateurs et de connaisseurs, de plus en plus large. L’exposition „Double caléidoscope“ est constituée par des œuvres créées pendant la période des années 80 jusqu'à nos jours. Les plus récentes sont dessinées spécialement pour l'exposition à Paris.

Philippe Zidarov est né le 10 mars 1953 à Sofia. Il étudie l'histoire de l'art à l'Académie des Beaux-arts de Sofia. Puis il enchaine les spécialisations dans différents musées et instituts en Europe et aux États-Unis. Il est critique d'art, commissaire d'expositions et manager de galeries d'art. A la fin des années 80 il crée la Groupe artistique "La Ville" et organise la première grande manifestation d'art conceptuel en Bulgarie. En 1991-92 il est attaché culturel à l'ambassade de Bulgarie à Washington. Philippe Zidarov a été directeur de plusieurs galeries d'art dans le secteur public et privé. De 1997 à 2002 il est directeur de la Galerie des Beaux-arts de la ville de Sofia. Philippe est commissaire d'exposition de plusieurs grands événements artistiques en Bulgarie, dont la dernière est l'exposition "Directions - 120e anniversaire d'Ivan Milev", à la Galerie des Beaux-arts de la ville de Sofia en juillet-août 2017.

 

 

 

Exposition du 23 novembre 2017 au 19 janvier 2018

Vernissage de l’exposition le 23 novembre 18h30-21h00

CONCERT DE NOËL

La mezzo-soprano Olga Gurkovska et le Chœur Divertimento, sous la baguette du Maestro Nikola Takov

 

 

Au programme des œuvres de: Adolphe Adam, Antonio Vivaldi, Georg Friedrich Haendel, Piotr Ilitch Tchaïkovski, Wolfgang Amadeus Mozart, Emanuele d'Astorga, Giulio Caccini, Dmitri Stepanovitch Bortnianski, Leonard Bernstein

image0142017Nikola Takov, le Chef du Chœur Divertimento, est né en Bulgarie dans une famille de musiciens, Nikola Takov commence le piano dès son plus jeune âge. Il obtient en 1998 un premier prix de piano et de direction de chœur à l'Académie Nationale de Musique de Sofia (Bulgarie). Il poursuit ses études à Paris au Conservatoire National Supérieur de Musique où il obtient en 2001 un premier prix à l'unanimité de chant et de direction de chœur grégorien puis en 2003 le diplôme supérieur de direction d'orchestre à l'École Normale de Musique de Paris. Nikola Takov accompagne les «Master classes» et ateliers lyriques de Nicole Fallien et a aussi été pianiste accompagnateur auprès d’Elisabeth Kunner à La Sorbonne Paris et de Martine Surais au Conservatoire du Centre de Paris. Il a travaillé avec des chefs d’orchestre comme Sir Colin Davis, Daniele Gatti, Riccardo Muti. Il est actuellement accompagnateur au Conservatoire d’Art Dramatique de Paris. Il se produit en récital avec de prestigieux chanteurs comme Vivica Genaux, Véronique Dietschy, Orlin Anastasov, Nadia Vezzu et Philippe Jaroussky. Il a dirigé les choeurs Concentus Vocal et la Maîtrise de Saint Evod de Rouen, il a aussi été assistant chef d’orchestre de Nathalie Marin pour Cosi fan tutte de Mozart au Théâtre de Vélizy et chef de chant et accompagnateur du Bourgeois Gentilhomme de Molière à la Comédie Française. Il dirige le Choeur Divertimento depuis plus de dix ans avec la particularité de l’accompagner au piano lors des concerts.

La mezzo-soprano Olga GURKOVSKA a commencé ses études musicales à l’École nationale de musique de Sofia (Bulgarie). Elle est admise dans la classe de Chant au Conservatoire National Supérieur de musique "Pancho Vladiguerov", Sofia. Son professeur est Lilianaimage0132017 Jablenska. Après l’obtention du Diplôme Supérieur de Chant avec mention, elle s’est présentée au concours au Conservatoire National Supérieur de Musique, Paris et admise dans la classe de professeur Prof. Jane Berbié. Après Olga s’est spécialisée à Duquesne Université, Pittsburgh PA, USA. Elle a fait un perfectionnement auprès d’Isabel Penagos, auprès de Rudolph Fellner, Warren Jones, Enza Ferrari, Phyllis Curtin, Renata Scotto. Olga Gurkovska est un artiste lyrique au Pittsburgh Opéra Centre; Théâtre du Châtelet; Grand Théâtre de Genève; Opéra National du Rhin; Depuis 2000 Chœur de Radio France. Lauréate de plusieurs concours de chant: Eleanor McCollum et celui du Houston Opéra Studio, USA. Boursière de la Fondation Ezio Pinza en Italie, perfectionnement auprès du Prof. Claudia Pinza. Finaliste au IVème concours International de Chant "Alfredo Kraus", Gran Canaria, Espagne. Boursière du Festival de Tanglewood/Seiji Ozawa/USA. Son répertoire très varié, s’étend du plus pur baroque au contemporain en passant par l’Opéra bel canto et Oratorio-Cantate. Elle fait son début scénique avec le rôle de Flora Bervoix de Traviata sous la direction de Lorin Maazel à Pittsburgh Opera, USA. Ainsi que sous la direction de Maurizio Arena, Pierre Boulez, Semyon Bychkov, Tito Capobianco, Giulio Favario, Anton Guadagno, Kurt Mazur, Andrea Morricone, Riccardo Muti, Seiji Ozawa, Deyan Pavlov, Emil Tabakov, Marios Papadopoulos… Dans son répertoire scénique figurent des rôles de Suzuki - Madame Butterfly, Sesto et Annio - La Clemenza di Tito, Maddalena - Rigoletto, Flora Bervoix et Annina - La Traviata, Isabella -L’italiana in Algeri, Dido et la Sorcière - Dido and Aeneas, Lucretia - The Rape of Lucretia, Old Lady - Candide, Carmen - Carmen, Troisième Dame - La Flute enchantée, Romeo - Les Capulet et les Montaigu, Lola - Cavalleria Rusticana, Orphelin Der Rosenkavalier, La baronne Estrella - Hary Janos, Olga - Eugène Oneguine, Hata - Prodana nevesta, Fenena - Nabucco, Azucena - Il Trovatore, Amneris – Aida, le rôle-titre d’Orfeo dans Orfeo ed Euridice (Gluck) à côté d’orchestre et chœur de l’UNESCO, direction J. Lozano-Corres.  Nombreux sont ses concerts et récitals ainsi que musique de chambre en Allemagne, Autriche, Bulgarie, Grèce, Grande Bretagne, France, Pologne, Russie, Suisse et USA. Soliste de l’Orchestres de Pittsburgh (USA), l’Orchestre Philharmonique de Radio France, l’Opéra Tel-Aviv, Philharmonie de Sofia, les Orchestres de Groningen et Enschede (Hollande), Philomusica d’Oxford. Olga Gurkovska a pris part au Festival International "Peter the Great", Groningen, Pays-Bas, ainsi qu’au Festival de Radio France à Montpellier opéra Micromégas de Paul Mefano, au Festival Les Sommets du classique, Crans Montana, Suisse, au Festival de Corrèze- Meymac, au Messie avec Oxford Philomusica. Elle donne des récitals de musique baroque. Olga a présenté Cinq mélodies sur des poèmes de Paul Celan composition Pierre Farago pour Mezzo-soprano avec Orchestre Philharmonique de Radio France, sous la direction de François-Xavier Roth. Mozart Requiem, Verdi Requiem, Beethoven Symphonie N 9, Dvorak Stabat Mater et Requiem, direction Hugues Reiner, Paris. Mozart Requiem, direction Till Aly.

Discographie: La vita nella morte d’Antonio Draghi avec Ensemble Baroque de Limoges, dir. Christophe Coin (Auvidis- Astrée E 8616), France. Rôles de Fatica et Eva; Référence dans "L’Opéra international": "…Signalons seulement une voix fort intrigante, celle d’Olga Gurkovska, un alto féminin dont le timbre semble être celui d’un falsetto masculin…"; Disque du Festival International "Peter the Great", Pays-Bas; Référence dans "Dagblad van het Noorden": "…Le quartet Zapolski a joué tellement joliment "transparent", et parce que la mezzo-soprano Olga Gurkovska est dotée d’une voix extraordinairement belle, qui allait "comme un gant" à ce mini drame Il Tramonto d’Ottorino Respighi…"; Disque "Micromegas" de Paul Mefano avec Ensemble 2E2M, dir. Pierre Rouillet (Maguelone).

image0162017

 

Le Chœur DIVERTIMENTO existe depuis plus de vingt ans et réunit une trentaine de choristes amateurs qui pratiquent le chant choral dans une ambiance conviviale. Son répertoire de prédilection s'étend de la Renaissance à l'époque baroque, avec quelques incursions dans le XIX et XXème siècle.Chaque année, le Chœur Divertimento donne des concerts à Paris et en province, accompagné d'un ensemble instrumental ou d'un autre chœur, ou a capella. Il s'est notamment produit à Paris, à l'église du Val de Grâce, Sainte Elisabeth de Hongrie, Saint Germain de Charonne et Sainte Croix des Arméniens, à la chapelle de l’École Militaire et Notre-Dame des Anges, à l'église réformée des Batignolles. Il a donné le Requiem de Lotti, œuvre baroque du XVIIIème siècle, rarement présentée et il a chanté la partie chœur du Stabat Mater de Rossini lors d’un concert exceptionnel, avec comme solistes quatre chanteurs du Chœur de l’Opéra de Paris. En décembre 2015, il a fait l’ouverture du Laval Opéra Festival autour de Mozart (Messe en ut majeur dite du Couronnement, Miserere, Laudate Dominum, Ave Verum). En 2017, il a donné un concert en clôture du Festival Vocal de la Bastille et il a chanté le Stabat Mater d’Astorga accompagné d’un orchestre de chambre, à la Chapelle Notre Dame des Anges.

Contact:choeurdivertimentoparis.wordpress.com; Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir. ;facebook.com/choeurdivertimentoparis

 

Concert de Noël

le 8 décembre à 19h30

à l’adresse 1, avenue Rapp, Paris 75007

Entrée sur invitation et réservation

Inscription à la newsletter

Anti Spam question: Quel est le nom de la capitale de Bulgarie?
Nom, Prénom :
Email:

eunic-logo-110x150.png

 22b0b1_859ddd120c3f4e718f6878e4b36d01a6.png

 logo_offi.gif

Téléchargez le programme ici:

JOURS FÉRIÉS 2017 :

 

Le 2 janvier 2017 Le 3 mars 2017
Le 14, 15, 16 et 17 avril 2017
Le 1, 6 et 24 mai 2017

Le 6 et le 22 septembre 2017

Le 25, 26 et 27 décembre 2017

 

Tous les samedis et dimanches

fblogo4
 

Copyright © 2015. All Rights Reserved.

Designed by: ALEXANDRE IVANOV