Soirée littéraireavec KRASSIMIR KAVALDJIEV

 

image021KrassimirKavaldjiev présente le roman de l’écrivain bulgare Tchavdar MoutafovLe Dilettante.L’ouvrage est traduit du bulgare parKrassimir.

Le Dilettante - Un romanexcentrique,écrit en 1921 et publié cinq ans plus tard.

Qualifié de "décoratif" par son auteur, il n’a jamais trouvé l’équivalent dans la littérature bulgare. Un roman étonnant de modernité, aux influences littéraires diverses, source d’inspiration des auteurs bulgares contemporains.
L’écrivain bulgare Tchavdar Moutafov (1889-1954) est l’auteur de plusieurs nouvelles, essais et de deux romans. Sa vie privée est pleine d’émotions et de glamours. Il partage ses jours avec la célèbre écrivaine bulgare Fanny Popova-Moutafova.
Krassimir Kavaldjiev a traduit en bulgare une trentaine d’ouvrages d’auteurs francophones, dont Jacques Derrida, Tzvetan Todorov, Albert Camus, Jean Echenoz, Michel Houellebecq, Romain Gary, etc. ainsi les œuvres poétiques complètes de Maurice Maeterlinck. Pour son activité de promotion des lettres belges de langue française, en 2002, Krassimir Kavaldjiev obtient le Prix de traduction de la Communauté française de Belgique. Il a traduit en français Proie de Georgi Grozdev, Visa de transit de Nikolay Stoyanov, Adieu Shanghai d’Angel Wagenstein, Le Cœur dans la boîte en carton de Svetoslav Minkov et Konstantin Konstantinov. Il a co-traduit Les Récits de Tcherkaski et La Barbe de bouc d’Yordan Raditchkov. Son dossier Six poétesses de Bulgarie est publié dans la revue Exit en 2010 à Montréal.
Le Soupirail est une maison d’édition de littérature contemporaine française et étrangère, basée en Normandie. Elle accueille romans, nouvelles, textes courts et quelques textes de poésie et accorde un souci particulier au travail avec l’auteur et dans l’accompagnement du livre. Le Soupirail fait partie des Éditeurs des Marges, groupement d’éditeurs indépendants, qui promeut les cultures des marges de l’Europe — avec les Éditions Non-Lieu, les Éditions Petra et les Éditions Le Ver à Soie.

 


Soirée littéraire le 16 février à 19h00. Entrée libre